Une représentation allégorique des monstres : Jérôme Bosch

, par BERNOLLE Marie-Anne, détachée à la DANE, chargée de conception de contenus pour la e-formation, JULIEN Jacques, Collège Guy-Moquet, Gennevilliers

Les motifs médiévaux

- la « tête à jambes »

Motif : tête à jambe

- le bateau-cygne

Motif : bateau-cygne

- le bateau-baleine

La reprise des motifs classiques dans La Tentation de Saint-Antoine

Jérôme Bosch : La Tentation de Saint-Antoine

Web Museum de Carol Gerten-Jackson

- - - -

Un croquis de Jérôme Bosch pour la Tentation de Saint-Anoine

Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine »
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi

Détails du croquis

Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi
Hieronymus Bosch. Croquis pour la « Tentation de saint Antoine ». Détail
plume et encre brune 20,7 cm x 26,3 cm [louvre.edu], photo RMN, J. G. Berizzi

L’oeuvre de dénonciation

Les monstres sont chez Bosch au service de la dénonciation d’hérésies.

Le panneau gauche
Hieronymus Bosch. La Tentation de saint Antoine. Triptyque , v. 1500
Musée d’art ancien, Lisbonne
Détails du panneau gauche
Les hérétiques
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne

On peut voir, sur le panneau central (détail de la table ronde), un couple de « prêtres », la femme coiffée de ronces et l’homme d’une mitre d’où sortent des vipères qui donnent la communion sous les deux espèces à un musicien au groin de porc et portant sur sa tête un hibou auquel (citation de Robert Delevoy citant Ruysbroeck, auteur du Liber de Tabernaculo au XIVe siècle) « ressemblent tous ceux qui s’opposent à la vérité intègre et à la saine doctrine et trouvent des opinions et inventions nouvelles par lesquels ils veulent obscurcir la loi de Dieu ».

Les monstres aériens
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne
Le messager du diable
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne

Les monstres l’aident également à lutter contre l’alchimie.

Le panneau central
Hieronymus Bosch. La Tentation de saint Antoine. Triptyque , v. 1500
Musée d’art ancien, Lisbonne
Détails du panneau central

On distingue en effet dans le triptyque, plus spécifiquement sur le panneau central, plusieurs allusions à l’alchimie :

- l’oeuf porté par un des trois personnages de la messe noire (celui au-dessus de l’homme à l’entonnoir) est symbole du creuset où s’effectue le grand œuvre.

La table ronde
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne
La messe noire
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne

- également, la coloquinte habitée est une allusion au fourneau de l’alchimie

La coloquinte habitée
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne

- L’enfant alchimique est également le fruit de l’union réalisée par le grand oeuvre. Le rat que chevauche la femme est selon Ruysbroeck le signe de la fausseté.

L’enfant alchimique
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne

- Le bateau cygne dans les airs symbolise toujours selon Ruysbroeck « le jeune homme qui ne craignant pas Dieu se laisse mener par ses penchants naturels et mène une vie de plaisir et de luxure » (Liber de Tabernaculo).

La roue des suppliciés
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne
La tour en ruine
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne
Le panneau droit
Hieronymus Bosch. La Tentation de saint Antoine. Triptyque , v. 1500
Musée d’art ancien, Lisbonne
Détails du panneau droit

- L’arbre sec est une allusion à la roue des suppliciés

Le chêne creux
Hieronymus Bosch
« La Tentation de saint Antoine »
Musée d’art ancien, Lisbonne
La ville
Hieronymus Bosch « La Tentation de saint Antoine » Musée d’art ancien, Lisbonne

En fait, Bosch transforme des motifs banals de monstruosité transmis par l’Antiquité et le Moyen-Age en leur donnant une prégnance plus grande par la précision du trait et la richesse de la couleur.
Il leur confère, de plus, une signification théologique, si on peut appeler théologie les traités du Moyen-Age tardif.

La figure du monstre dans les représentations de Saint-Antoine

Le monstreux absent

- Dans le tableau de Veronese (1552) (Musée de Caen), le diable est sur le point de terrasser saint Antoine dans une figure inversée de saint Michel terrassant le dragon.

Paolo Veronese. La Tentation de saint Antoine
1552
Musée de Caen

- La plupart des artistes du XIXe et du XXe, et même dans le cas où ils se réfèrent à Flaubert, présentent saint Antoine assailli par des créatures féminines normales.
Ainsi : Eugène Isabey (vers 1869) (Musée d’Orsay)

Eugène Isabey. La Tentation de saint Antoine
v.1869 Musée d’Orsay

Les lectures monstrueuses de la tentation de saint Antoine

- C’est la tradition d’Europe du Nord issue de Bosch qui représente au XVIe siècle le saint entouré de créatures difformes ou hybrides.

- Matthias Grünewald, 1510-1515 (Musée de Colmar) Web Museum de Carol Gerten-Jack

Mattias Günewald. La Tentation de saint Antoine
1510-1515
Retable d’Isenheim
Musée Unterlinden de Colmar

- Pieter Huys (1547) (Musée du Louvre)

Pieter Huys. La Tentation de saint Antoine
1547 huile sur panneau 69,5 cm x 102,5 cm [louvre.edu], photo RMN

- David II Teniers (Musée du Louvre)

David II Teniers. La Tentation de saint Antoine (petite version)
huile sur panneau
22 cm x 16,4 cm
[louvre.edu], photo RMN

- Il faut attendre le Surréalisme pour voir réapparaître cette tradition : le fantastique de Bosch et de Bruegel est alors pris comme modèle.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)