La Page des Lettres
Académie
Accueil du site > Ressources et Pratiques pour la classe > Lecture > Les ressources TICE pour aider à la Lecture Analytique

Exploiter les ressources TICE pour lire et écrire (classe de Première).

Lecture Analytique de la fable « Le Loup et l’Agneau » de La Fontaine et activité complémentaire de lecture d’image pour mieux (re)lire la fable.

Première partie : lecture de la fable.

Dans le cadre d’une séquence portant sur les « Représentations conflictuelles de l’Autre » (OE dominant : l’argumentation), on a proposé à des élèves de 1ère S l’étude de La Fable (en Lecture Analytique) en projetant le texte sur TNI ; les avantages pédagogiques furent multiples :
- visualisation immédiate de la place dévolue au dialogue et de celle dévolue à chacun des interlocuteurs au sein de ce dialogue ; l’attention fut donc tout de suite portée sur ce qui constitue le coeur même de la fable, le « procès ». On a pu commencé à réfléchr à cette notion de représentation à travers la place textuelle occupée par chacun (type et nombre de vers utilisés) ;
- vérification en direct sur internet du sens de certains mots et expressions, comme « chercher aventure » (site lexilogos).
- comparaison avec d’autres fables de La Fontaine, dont le texte est projeté au TNI, de la place de la morale, puisque celle de la fable en question est placée en tête, de façon exceptionnelle.
- utilisation du paperboard du TNI pour garder une trace des premières impressions de lecture (une page par axe) pour ensuite les affiner à la relecture de la fable (valeur ironique du premier vers qui peut se lire aussi bien pour le loup que pour l’agneau selon le sens attribué aux mots). Ainsi l’usage du paperboard permet de garder la trace de l’évolution de la pensée, qui affine au fur et à mesure la compréhension du texte.

Seconde partie : relecture de la fable et analyse d’image.

- lien vers le site : musee-jean-de-la-fontaine, dans la rubrique : galerie des œuvres, accès au « mur des œuvres » : se trouvent, entre autres, les tableaux d’Auguste Delierre et de Marc Chagall qui proposent une (re)lecture de la fable. On a donc invité les élèves à comparer ces deux œuvres à la gravure de Doré pour un travail sur l’image et sur sa rhétorique, avec comme problématique les modes de représentation de « l’un et l’autre » :
- quelle est la part de fidélité à la lettre du texte de La Fontaine ? au sens de la morale qui consacre à la fois la raison du loup, plus fort par la force physique, et celle de l’agneau plus fort par la raison ?
- en quoi peut-on dire que ces œuvres picturales sont argumentatives ?

Eléments de réponse : le tableau de Delierre se présente comme une illustration de la fable et montre les deux personnages dans le rapport de force évident à la première lecture de la fable (le loup est plus « fort » que l’agneau) ; la gravure de Doré propose le même rapport de force mais le loup, s’il domine nettement l’agneau, est aussi sur le même plan et occupe les mêmes proportions que la nature environnante, qui devra le cacher « au fond des forêts », puisque, vrai perdant, il sera honteux de son forfait non fondé en raison ; quant au tableau de Chagall, il met sur le même plan les deux protagonistes et ne respecte pas, à la lettre, la fin de la fable, mais propose une autre façon pour le loup de se cacher : l’eau ne reflète que son corps rouge, sans tête, comme s’il n’était que force brute et « cruelle », autre façon de proposer une relecture du premier vers ; quant à l’agneau, son reflet n’apparaît pas comme s’il échappait au loup qui le dévore.

- rédaction, en guise d’entraînement à l’Ecriture d’Invention et à la Dissertation, d’un texte comparant les trois tableaux et les mettant en rapport avec la morale de la fable ; la comparaison entre deux modes d’expression artistique a pour intérêt de souligner la difficulté d’établir tout de suite et façon unique une interprétation définitive.


Voir en ligne : Le musée de Jean de La Fontaine


« La page des lettres » de l'académie de Versailles
Responsable éditorial : M. le Recteur, Pierre-Yves Duwoye - Responsable de la rédaction : M. Ludovic Fort
Webmestre : Mélinée Simonot