Les jardins

Les lieux du monde

Les lieux du monde dans lesquels évoluent les personnages, là où se déploient leurs actions, leurs passions, méritent une attention particulière. Ils constituent en effet des référents culturels tout aussi importants que les figures humaines qui les habitent. Nulle culture en effet ne choisit au hasard les lieux dans lesquels les acteurs vont s’engager et accomplir leur destin ; lieux pris dans le répertoire des figures de l’espace que la réalité livre à notre sensibilité ou lieux construits pour l’idée qu’ils donnent à voir, lieux écho ou lieux projection des états intérieurs du personnage. Ils construisent de la sorte une grille de lecture culturelle du monde qui permet d’interpréter les conduites représentées, topographies convenues qui assignent d’emblée au personnage un rôle, lieux qui interviennent auprès du lecteur comme autant d’indicateurs de lisibilité.

Les jardins

Le jardin fait ainsi partie de ces motifs qui parcourent toute l’histoire de la sensibilité culturelle occidentale, du jardin d’Eden aux jardins ouvriers, des jardins des Anciens - jardins rêvés comme les jardins d’Arcadie ou jardins réels comme ceux décrits par Pline le Jeune à propos de sa villa de Toscane - aux parcs verlainiens ou aux jardins publics du XXe siècle dans lesquels tant d’enfances littéraires, songeons au Jardin du Luxembourg, connurent leurs premières émotions. Mais, on le sait bien, d’autres civilisations, la civilisation arabe, les civilisations orientales, firent de cet espace clos un lieu privilégié, jardins de l’âme, propices à la méditation, jardins d’amour. Les occasions, pour les élèves, de rencontrer ce thème dans leurs lectures ne manqueront donc pas et il convient de faire en sorte que cette rencontre soit la plus riche possible d’effets de sens.

Le dossier

L’objectif de ce dossier est de proposer un certain nombre d’éclairages sur ce topos figuratif (le locus amoenus, les jardins homériques), de présenter des inventaires thématiques, des séquences pédagogiques dans lesquels le jardin pourra trouver sa place (les jardins naturalistes, les jardins d’enfance), de fournir des matériaux pour bâtir un certain nombre d’activités pédagogiques. Le jardin, à ce titre, constitue un thème fédérateur qui rassemble enseignement du français, enseignement des langues anciennes et enseignement des langues vivantes.

Des adresses de site

De très nombreuses adresses de sites sont en même temps présentées à l’intérieur des différents chapitres pour engager, avec les élèves, des recherches utiles à l’acquisition d’une culture littéraire. Ces activités trouvent bien évidemment leur place dans le cadre des programmes du collège, des nouveaux programmes du lycée, en fonction des œuvres qui auront été retenues. Enfin l’image, avec le numérique, occupe dans ce dossier une place d’autant plus importante que le jardin, on le sait bien, est un motif qui a inspiré de très nombreux peintres et inspire toujours photographes et architectes-paysagistes.

Texte originel de Gérard VIGNER, IA-IPR (actualisé le 12.5.2017)

Les articles RSS

Les liens (18)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)