Lire, Dire, Écrire

La langue grecque et la langue latine sont par essence des langues de la parole. Elles ont vocation à être des langues brillantes à l’oral et tout ce qui peut se pratiquer à l’instar des langues vivantes est bon à expérimenter.

Cette pratique repose sur une connaissance de la scansion, de la rhétorique et sur un entraînement spécifique, fondé sur des techniques de langage dont on se servira pour une maîtrise de l’oral en général, qualité indispensable au citoyen de demain.

Ainsi écriture de discours, exposés, lecture à voix haute, texte mis en voix sont autant d’occasion de travailler ces langues avec la voix. « La lecture orale est particulièrement recommandée pour les textes antiques, dont la réception passait par l’oralité, individuelle ou collective. Loin d’être une formalité préalable, elle doit avoir une finalité précise. Grâce à une succession de lectures et relectures, prises en charge à tour de rôle par le professeur et les élèves, on peut retrouver les articulations syntaxiques et sémantiques d’un texte. »

Les articles RSS

  • Produire des énoncés en latin

    , par BACH Sarah

    « Il s’agit tout simplement de s’appuyer sur le besoin naturel des élèves de ’parler’ une langue inconnue présentée à leur apprentissage, quelle que soit cette langue ; nous avons là un levier pédagogique tout à fait normal aux yeux des élèves, dont les professeurs se sont privés à tort jusqu’ici, faisant (...)

  • Doubler un péplum en latin

    , par BACH Sarah

    La preuve par l’image : un exemple de doublage
    Compétences.
    Cette activité a été entreprise avec une classe de latinistes de Troisième, sachant donc déjà produire des énoncés simples en latin ainsi que lire et prononcer distinctement le latin. Les élèves ont traduit en latin un dialogue extrait du (...)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)