Du bon usage du blog en Upe2a...

Utiliser un blog pédagogique en Upe2a.

En Upe2a, le pluriel domine ! Des cohortes plurilingues et pluriculturelles, des expériences de vie... et pour nous, des objectifs pédagogiques multiples à mener de front, et des préoccupations tout simplement humaines à placer en surimpression des précédents objectifs !

Ce multiple peut étourdir, voire conduire à un morcellement et au bout du compte à un relatif échec. Il est donc essentiel de trouver un axe autour duquel s’organisera notre année.

A cet égard, le blog est un outil, à la fois fixe et ouvert dans son cadre, rigoureux tout en étant souple, et qui s’adapte parfaitement à cette diversité inhérente à l’Upe2a.

Pour nos élèves nouvellement arrivés, la maîtrise du français - et ainsi une scolarité réussie - passe par une réelle appropriation de l’écrit. Le temps est compté - une petite année scolaire - et la tâche difficile. Le blog, contraction anglaise de « web » "log" c’est-à-dire « cyber carnet », rend l’écrit attractif, donne à lire des textes et bien plus encore !

En effet, un blog donne à voir un texte comme un objet, propriété de l’élève, et cela renforce sa motivation. C’est le petit déclic ! Un texte en appelle un autre ! De plus, les textes publiés disent peu à peu à l’élève sa maîtrise d’une nouvelle langue, d’un nouveau regard ! Quel magnifique message pour lui !

Mais le blog est avant tout une expérience commune. Le fait d’avoir choisi d’y insérer des livrets Calameo témoigne aussi de l’importance du collectif dans notre projet.

Le « cyber carnet » engage à une lecture plus actuelle, une lecture totalement décloisonnée : il est une scène où les productions des élèves - textes, images fixes ou mobiles - ainsi que divers objets de curiosité trouvent leur place. L’élève allophone recherche ces apprentissages toujours renouvelés !

Enfin, le blog peut transformer l’enseignant(e) Upe2a ! L’enthousiasme ne naîtra pas d’emblée et pour tous, dès les premiers instants du projet. Il faudra se montrer patient(e), écouter les initiatives, les accepter, même les suivre, car c’est un projet collectif ! L’élève y trouve autonomie et sens des responsabilités. Quel plaisir pour certains d’envoyer par courriel - une adresse dédiée uniquement au projet - leur texte terminé à leur professeur !

Un climat de confiance s’instaure ; le blog fait advenir l’authenticité !

Quel visage aura notre blog l’an prochain ? Il s’ajustera au plus juste au profil des nouveaux élèves allophones de notre cohorte 2017-2018.

Un blog trouve également son dynamisme dans les échanges « de blogging » qu’il instaure avec d’autres blogs... À vos blogs, donc...

Catherine Bruneau, collège Pierre et Marie Curie, Le Pecq

Voir en ligne : http://blog.ac-versailles.fr/identi...

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)