La Page des Lettres
Académie
Accueil du site > Littérature, Culture et Langue > Thèmes et motifs > Les jardins > Libertinage au jardin. Séquence de 1ère

Libertinage au jardin. Séquence de 1ère

lundi 10 octobre 2005, par PLAISANT-SOLER Estelle, Lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie

Sommaire

PRESENTATION DE LA SEQUENCE ET SUGGESTION DE PROGRESSION ANNUELLE

Cette séquence sur le libertinage au jardin permet d’aborder de manière transversale plusieurs objets d’étude, et par conséquent de créer des passerelles entre les différentes connaissances que les programmes permettent aux élèves d’acquérir. Elle s’adresse en priorité aux 1ères L qui doivent étudier l’épistolaire et les réécritures, mais elle permet aussi aux autres sections d’approfondir leur connaissance du XVIIIème siècle et des frontières du genre biographique.

Elle peut ainsi permettre une transition entre une séquence sur les Lumières, dont on aborderait alors les ambiguïtés (quel lien entre les Lumières et le libertinage ?), et une séquence sur l’autobiographie dont les origines romanesques et les frontières génériques seraient déjà acquises par les élèves (fictions à la première personne dans les romans-mémoires et les lettres).

OBJETS D’ETUDE

Mouvements littéraires et culturels

Le libertinage n’est pas explicitement nommé dans les Instructions officielles, mais son analyse permet d’approfondir la connaissance du siècle des Lumières. La dimension matérialiste de ce courant philosophique qui remet en cause les croyances et la morale commune se rapproche en effet par bien des aspects de la philosophie des Lumières par la revendication d’une liberté de mœurs et la recherche du bonheur et de la liberté, thèmes essentiels chez Voltaire, Diderot, Montesquieu et d’autres. Ces auteurs ont d’ailleurs parfois écrit également écrit des textes libertins. Le thème de la liberté sexuelle apparaît ainsi de manière flagrante dans Le Supplément au voyage de Bougainville de Diderot, ou dans les premiers chapitres de L’Ingénu de Voltaire. Certes la littérature libertine associe cette recherche du bonheur à une recherche de la sensualité et du plaisir, mais il s’agit plus d’une modulation que d’une rupture.

La question de la morale et de la vertu est par contre beaucoup plus problématique. La licence du libertin est-elle, comme le proclament certains philosophes des Lumières un ferment de désordre social, ou est-elle une exploration du mal, que les Lumières reconnaissent et combattent ? Là réside également une ambiguïté du XVIIIème qu’il est intéressant d’aborder.

Genres : épistolaire et roman-mémoire

Cette séquence permet d’aborder de manière concomitante deux objets d’étude : l’épistolaire, spécifiquement au programme des 1ères L mais suggéré pour l’ensemble des sections dans sa dimension autobiographique, et le biographique, dont on découvre ici les origines historiques et les frontières : le roman à la première personne ou roman-mémoire, qui est en grande partie à l’origine du genre autobiographique.

Réécritures

Enfin, le choix du jardin comme thème privilégié de ce groupement révèle l’importance des réécritures, sous toutes ses formes. Intertextualité implicite dans les romans libertins qui empruntent tous ce même topos en le modulant. Réécriture des tableaux libertins célèbres dont les séances TICE permettent l’analyse et la confrontation. Enfin réécriture des mythes des jardins amoureux, jardins d’Eden ou Nouvelle Cythère (et là encore on peut reconnaître le nom donné à Tahiti par les philosophes des Lumières dont Diderot).

SUPPORTS : groupement de textes

Les formes littéraires du jardin libertin

Le jardin dans les romans épistolaires


- Choderlos de Laclos. Les Liaisons dangereuses
- Choderlos de Laclos. Les Liaisons dangereuses
- Claude-Joseph Dorat. Les Malheurs de l’inconstance

Le jardin dans les romans-mémoires


- Crébillon fils. Les Egarements du cœur et de l’esprit
- Crébillon fils. Les Egarements du cœur et de l’esprit
- Abbé Prévost. Manon Lescaut
- Vivant Denon. Point de lendemain

Le jardin dans les dialogues


- Diderot. Jacques le fataliste

Les fonctions narratives du jardin libertin

Un lieu où se nouent les intrigues libertines


- Choderlos de Laclos. Les Liaisons dangereuses
- Crébillon fils. Les Egarements du cœur et de l’esprit
- Crébillon fils. Les Egarements du cœur et de l’esprit
- Abbé Prévost. Manon Lescaut
- Diderot. Jacques le fataliste

Un lieu où s’accomplit le libertinage


- Choderlos de Laclos. Les Liaisons dangereuses
- Claude-Joseph Dorat. Les Malheurs de l’inconstance
- Vivant Denon. Point de lendemain

Séance TICE : recherche sur Internet

- Le libertinage au jardin



« La page des lettres » de l'académie de Versailles
Responsable éditorial : M. le Recteur, Pierre-Yves Duwoye - Responsable de la rédaction : M. Ludovic Fort
Webmestre : Mélinée Simonot